L’air, la terre et des écorces

 

Comment des chercheurs, des artistes, des auteures, des riverains et des collectivités agissent ensemble sur des terrains contaminés ? Comment s’y construit la mesure des pollutions ? Et plus précisément, comment s’élabore la confiance dans des bio-capteurs issus d’écorces ? Quels sont les protocoles de collecte de données et de restitution des résultats ? Par quelles médiations la démarche se perçoit-elle ? Selon quelles configurations participatives ? Avec quels récits ? Selon quels effets sur la redistribution d’une puissance d’action des citoyens impliqués ?


AirGeo : l’air, la terre et des écorces » est un carnet d’enquête interscience, international, et participatif qui a vocation à montrer la marche d’une science citoyenne en action, médiée par le design, le dessin, le théâtre, la radio, la littérature en vue d’une participation citoyenne. Les points de vue variés et situés des contributeurs de ce carnet ont pour objectif d’instaurer de nouvelles connaissances des pollutions dans des contextes où peu de surveillance environnementale existe, en s’appuyant sur une génération de capteurs alternatifs : des écorces d’arbres captant des particules pour prendre la mesure de la qualité de l’air.


Ce carnet amène à formuler des réponses articulées les unes aux autres. Il prend la forme d’un journal où sont scandées les grandes étapes de conception, de fabrication, d’expérimentation et d’appropriation des écorces-capteurs. Il s’augmente de la production intermédiaire ou « grise » des participants au projet : récits, compte-rendu, scripts, esquisses, mode d’emploi, schémas, analyses provisoires, notes de lectures, commentaires sur les références convoquées, photographies, petits objets multimédias, dessin sur le vif et réactions composent la matière de ce carnet collectif.

Constituant au fil de l’eau, le récit au présent d’une enquête, un corpus à analyser et une archive d’un programme interdisciplinaire en train de se faire, et s’appuyant sur les documents de travail produits par le collectif et commentés de façon participative, les « post » ou les billets publiés sur le carnet rendront explicites les postulats, des approches, des méthodes ou des outils de chacune des disciplines. Et leurs malentendus !


Car les contributeurs font frictionner ici plusieurs univers


 

Le carnet « AirGeo : l’air, la terre et des écorces », en résumé, est une collecte d’écrits scientifiques, un journal pluri-médias d’une « science citoyenne en action », une boîte noire enfin ouverte de l’interdisciplinarité, un espace de participation et le laboratoire d’une histoire qui raconterait comment des humains et des écorces pourraient s’allier pour faire reconnaitre l’air et la terre qu’ils habitent.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search