Marion Louisgrand Sylla

 

 

Ma discipline c’est l’art. L’art pour tous destiné à la société ou “sculpture sociale” tel que le définissait l’artiste allemand Joseph Beuys. Un art politique au sens philosophique du terme, qui participe aux débats et à l’élaboration de la société. La nécessité de l’art doit être élargie à tous les domaines et non plus seulement à faire figure de pratique d’un “hors-monde”. 

 

 

S’il n’y a qu’un article ou livre à lire selon toi, ce serait lequel ?
CONGO INC de In Koli Jean Bofane, sur les traces d’un jeune villageois dans la bataille de la globalisation. Dans ce roman, In Koli Jean Bofane nous conte l’histoire d’un Pygmée mondialiste qui découvre les prédateurs de son pays.

Avec qui dans ce projet as-tu déjà travaillé, collaboré, ou bu un verre ?
Avec Yann-Philippe Tastevin qui est devenu un membre à part entière de la grande famille ou de l’écosystème qu’est Kër Thiossane en apportant toute sa dimension de chercheur, anthropologue, et qui complète une bonne partie de nos activités et de celles du fablab.

Aussi avec Claire, mais pas suffisamment pris le temps, et bien sûr avec toute l’équipe de Kër Thiossane.

As-tu un arbre préféré… ?
J’aime beaucoup d’arbres, mais si il faut choisir je “triche” en en choisissant deux : le baobab au Sénégal et le Hêtre en France.

 …et un métal préféré ?
L’Or.

 

© dessin de Frédéric Malenfer


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search